Vent frais sur la Cerisaie de Mc Burney

Vent frais sur la Cerisaie de Mc Burney

Une Cerisaie sous titrée en français, afin de suivre les comédiens néerlandais de la troupe d’Ivo Van Hove. Il fallait oser. Simon McBurney l’a fait. Le metteur en scène anglais adapte la pièce de Tchekhov, avec une savante dose de vent frais, présentée en première 

Christian Rizzo, par les maisons hantées

Christian Rizzo, par les maisons hantées

Au commencement, c’est un plateau au sol immaculé, seulement zébré par les ombres d’une voûte de néons suspendus, en toiture mirifique. Un danseur portant un masque, se déplace précautionneusement de part en part, dans le silence, puis à travers des sons d’objets rebondissant au sol 

Danse continuum au MUCEM

Danse continuum au MUCEM

L’écrin sombre et tout en design de l’exposition On Danse ? étonne. C’est là même le principal argument de l’événement, dont le langage chorégraphique est à décrypter, pour les danseurs comme les néophytes. S’il y a du mouvement dans la scénographie, en alcôves, courbes et 

L’assassinat d’Olof Palme : plongée passionnante dans le faux paradis suédois

L’assassinat d’Olof Palme : plongée passionnante dans le faux paradis suédois

Stockholm, le 28 février 1986 dans la soirée, le premier ministre suédois Olof Palme, qui vient tout juste de sortir du cinéma, est assassiné en pleine rue. Une immense enquête policière est alors lancée et n’a toujours pas aboutie 33 ans après les faits. Ce 

Green Book et le sel du Deep South

Green Book et le sel du Deep South

Green Book est une immersion dans l’Amérique ségrégationniste des années soixante. Un road-trip où le voyage, à la fois physique et intérieur, sera l’objet de l’improbable histoire (vraie) de l’amitié entre Tony Lip, agent de sécurité italo-américain blanc, et Don Shirley, émérite pianiste de jazz 

Phia Ménard livre une Saison sèche nécessaire

Phia Ménard livre une Saison sèche nécessaire

Sept corps nus exhalent lentement scène. Sept corps nus, féminins, sous un plafond descendu à moins d’un mètre du sol, oppressés par le manque d’espace et la possibilité de sa réduction. L’ouverture de Saison sèche ne déroge pas à la puissance scénographique, signature de Phia 

Story Water, entre différence et répétition

Story Water, entre différence et répétition

C’était l’une des créations les plus attendues de cette 72ème édition du festival d’Avignon. La scénographie immaculée, du plateau aux instruments du Ensemble Modern, en passant par les costumes minimalistes des danseurs, tranche avec les pierres centenaires de la Cour d’Honneur dans Story Water d’Emanuel 

Mon grand-père, chronique familiale

Mon grand-père, chronique familiale

Le roman Mon grand-père de Valérie Mréjen est incarné au théâtre par l’actrice Stéphanie Marc. Cette pièce créée par Dag Janneret au Printemps des Comédiens propose une succession de chroniques familiales pertinentes. L’actrice y exécute des gestes du quotidien : elle tartine des toasts, dresse le couvert, organise la décoration de 

Phia Ménard : « Être artiste ce n’est pas seulement monter sur scène et faire sa belle »

Phia Ménard : « Être artiste ce n’est pas seulement monter sur scène et faire sa belle »

A l’origine, Maison mère, émane d’une commande de la Documenta 14 de Kassel où Phia Ménard répondait, à sa façon, au thème « Apprendre d’Athènes/Pour un parlement de corps. » Elle a choisi pour cela, d’ériger patiemment un Parthénon de carton, soumis à une pluie torrentielle, comme symbole 

Anne Teresa de Keersmaecker et l’éphémère

Anne Teresa de Keersmaecker et l’éphémère

Un décor vide, basé sur l’aspect brut d’une cage de scène, sert d’écrin à Mitten wir im Leben sind,  par Anne Teresa de Keersmaecker à la 38ème édition de Montpellier Danse. Cinq danseurs s’y succèdent, en solo, duo, parfois ensemble, sur la ligne de basse trouvée