<strong>Immersion glaçante dans l’étang de Gisèle Vienne<strong>

Immersion glaçante dans l’étang de Gisèle Vienne

Les murs s’ouvrent. Sur la scène immaculée, inondée de lumière blanche, les murs entiers s’ouvrent doucement, laissant passer une première silhouette, puis une seconde. Aucune ne se regarde. L’une (Ruth Vega Fernandez) arbore une perruque de jais et des vêtements acidulés. Elle dit, les yeux 

<strong>Jan Martens danse l’exubérance d’Elisabeth Chojnacka <strong>

Jan Martens danse l’exubérance d’Elisabeth Chojnacka

La plateau immaculé, sur lequel Jan Martens s’échauffe pendant l’entrée du public dans la salle comporte un portant sur lequel plusieurs costumes attendent d’habiller le chorégraphe néerlandais. Derrière lui, un immense écran s’apprête à projeter les archives filmées d’Elisabeth Chojnacka, claveciniste hors pair, incandescente, disparue 

<strong>Temps d’histoire à la Casa Rocca Piccola</strong>

Temps d’histoire à la Casa Rocca Piccola

Les rues rectilignes et pentues de La Valette regorgent d’églises, statues à l’effigie de saints et d’une multitude de petits palais, « palazzo », érigés dès le XVI siècle par les chevaliers de Saint Jean de Jérusalem. La Casa Rocca Piccola s’inscrit dans ce contexte. Construite par 

<strong>Come on feet, cas danse hybride <strong>

Come on feet, cas danse hybride

La maison de production belge Granvat offre une pièce chorégraphique et musicale en forme de tourbillon, où convergent footwork et danse contemporaine. Jouissif. Programmée pour sa première française au Festival de Marseille, Come on feet commence par l’entremise de deux musiciens, les frères Bert et 

Depuis l’occupation du CCN Montpellier

Depuis l’occupation du CCN Montpellier

Depuis vendredi 12 mars dernier, ICI centre chorégraphique national, à Montpellier est occupée. Cette action, organisée dans la foulée d’une assemblée générale et d’un accueil bienveillant de la part de la direction, forme le début d’un mouvement contagieux. En effet, plusieurs autres lieux culturels sont 

Gabriele Muccino signe une réalisation optimiste avec Nos plus belles années

Gabriele Muccino signe une réalisation optimiste avec Nos plus belles années

C’est un fait : Gabriele Muccino excelle dans l’art de la comédie romantique. Après Juste un baiser (2001) et Encore un baiser (2009), respectivement présentés au Cinemed, il réitère cette année avec Nos plus belles années (Gli anni piu belli, dans la VO). Fidèle à 

Les frères Nasser racontent la vie des gens ordinaires

Les frères Nasser racontent la vie des gens ordinaires

Les frères Nasser reviennent au Cinemed pour se moquer tendrement des travers de la société palestinienne. Gaza mon amour met en scène un pêcheur sexagénaire qui veut demander en mariage une couturière dont il est secrètement amoureux. Cette histoire se croise avec celle de la statue qu’il 

Flashdrive conte la Syrie mutique

Flashdrive conte la Syrie mutique

Flashdrive propose une réalisation singulière sur la situation en Syrie. Le réalisateur Dervis Zaim n’adopte pas le point de vue d’un révolutionnaire syrien et opposant au régime. Il montre Ahmet, un homme ordinaire, terne fonctionnaire qui collabore avec l’armée. Conduit à prendre en photo les cadavres 

L’homme qui a vendu sa peau fait sensation à Cinemed

L’homme qui a vendu sa peau fait sensation à Cinemed

Le film d’ouverture de la 42ème édition du festival Cinemed, L’homme qui a vendu sa peau, a l’excellent parti pris de croiser plusieurs thématiques. On y voit Sam, un réfugié syrien, qui veut rejoindre la femme qu’il aime, désormais marié à l’ambassadeur du régime en Belgique. 

Love Train 2020, dans le temps

Love Train 2020, dans le temps

Quand la salle est plongée, tout à coup, dans le noir, le plateau de LOVE TRAIN 2020 s’anime. Création donnée à la 40ème édition bis de Montpellier Danse, la pièce d’Emanuel Gat se dévoile au fond de la cage de scène, par un clair obscur