La Batsheva sous tension à Montpellier Danse

La Batsheva sous tension à Montpellier Danse

C’est dans un contexte délétère que la Batsheva dance company et la chorégraphe cap-verdienne Marlène Monteiro Freitas, donne la première française de Canine Jaunâtre à Montpellier Danse, dans le cadre de la saison France-Israël 2018.

Après l’annulation pure et simple de la conférence de presse initialement programmée ce 28 juin par le festival, la critique de danse Sonia Schoonejans, qui devait modérer l’événement, a tenu à répondre aux propos de BDS (Boycott Désinvestissement Sanctions) France qui appelle actuellement à l’annulation des manifestations artistiques programmées dans le cadre de France-Israël 2018. BDS s’appuie à cet égard, sur un appel au boycott lancé par 34 artistes, dont les chorégraphes Fanny de Chaillé et Maguy Marin.

Contactée par la rédaction, la compagnie Maguy Marin, qui ne dansera pas à Tel Aviv en octobre prochain, réfute toute volonté de suspension des spectacles programmés : « Maguy a signé une tribune, mais ne rejoint pas BDS. Nous sommes d’ailleurs contre le boycott des artistes israéliens. » Son président, Antoine Manologlou, enfonce le clou : » On a certes décidé de ne pas aller en Israël, mais on n’a jamais décidé d’embêter ceux qui veulent danser. »

A quelques heures du spectacle, Magmaa a choisi de publier l’échange entre Sonia Schoonejans et Brigitte Challande.

 

« Bonjour Mme Schoonejans,

Vous n’êtes pas sans savoir que le spectacle de La Batsheva chorégraphié par Marlene Monteiro Freitas et programmé au festival de Montpellier danse – première ce jeudi 28/6-  s’inscrit dans le cadre de la saison France Israël 2018.

L’organisation de celle ci provoque actuellement partout en France un fort mouvement de protestation : pour la première fois à Montpellier, actuellement 34 artistes, ont repris à leur compte l’appel national des 80 artistes dont des personnalités de la danse comme Maguy Marin et Fanny de Chaillé, pour demander l’annulation de cette saison.

Nous tenions à vous informer que la campagne initiée par la société civile palestinienne « Boycott Désinvestissement Sanctions » relayée sur le plan international par de nombreux artistes fait également actualité à Montpellier.

Nous avons eu des échanges de courriers avec Marlene Monteiro Freitas à ce sujet, interpellée dernièrement par un danseur de la troupe nationale palestinienne Riham Barghouti elle connaît les enjeux de cette campagne.

Vous trouverez en pièces jointes l’appel de Montpellier et le dossier de presse de notre Contre Saison.

En vous remerciant de nous avoir lu,

Cordialement

Pour la campagne BDS France Montpellier

Brigitte Challande

 

Bonjour Madame,

Je trouve particulièrement honteux, illégitime et surtout contre productif votre action BDS.

Premièrement, vous ne faites aucune distinction  entre un pays et son gouvernement dont d’ailleurs de nombreux artistes, à commencer par Ohad Naharin, le directeur de la Batsheva, n’approuve pas la politique. Allez-vous aussi boycotter l’Arabie Saoudite, l’Iran et autres dictatures car leur gouvernement assassinent des homosexuels ? Nous n’avons pas non plus entendus vos cris d’orfraie quand en Syrie, des chrétiens étaient crucifiés à cause de leur religion.

Deuxièmement, vous vous trompez complètement de stratégie car, plutôt que de condamner les artistes et les intellectuels d’un pays, au contraire, vous devriez les soutenir dans leur position souvent critique face à une certaine politique. Vous avez d’ailleurs fait la meme erreur avec Kamel Daoud, intellectuel algérien que vous dénoncez plutot que de le soutenir dans les critiques pertinentes qu’il émet courageusement face à son pays.

Vous  êtes par ailleurs complètement désinformés sur la réalité,  vous désinfomez à votre tour le public et déversez votre haine sur l’ensemble de la société. J’espère que très vite la justice se saisira de vos dossiers pour en dénoncer les mensonges, la manipulation et prouver leur nocivité. Car derrière votre obsession d’Israel, pointe votre antisémitisme obsessionel lui aussi.

 

Epargnez-moi dorénavant vos fake news

 

Sonia Schoonejans »



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *