Barcelone, sur grand écran

Barcelone, sur grand écran

Le 7ème art a immortalisé Barcelone a de nombreuses reprises au cours des dernières décennies. Coeur battant de la Movida en région catalane, jusqu’au début des années 90, la ville porte en elle une langueur qui défie l’écoulement du temps. Par sa lumière, son architecture, ses établissements nocturnes, Barcelone s’étend sur grand écran comme une cité maritime sublime. Retour en images sur les films qui ont célébré la capitale de Catalogne, son avant-garde et sa liberté.

 

  1. Ocana, retrato intermitente de Ventura Pons, 1978

Ventura Pons crée l’événement au Festival de Cannes en 1978, avec ce documentaire centré sur la vie alternative et exaltée du peintre catalan et travesti José Pérez Ocaña. Au delà du portrait, apparaît la reconstruction d’une Espagne à peine sortie du Franquisme.

 

2. Todo sobre mi madre de Pedro Almodovar, 1999

Almodovar rend hommage aux courage des femmes, mais également à l’audace de Barcelone, dans ce long métrage primé à Cannes (1999) et aux Oscars (2000). On y voit clairement l’héroïne être aspirée par l’atmosphère underground de la ville, à la fin des années 90. La scène du tunnel, est aujourd’hui devenue emblématique.

 

3. Vicky, Cristina, Barcelona de Woody Allen (2008)

Tout est dans l’image et le titre, moins dans les dialogues, souvent insipides. Woody Allen livre une carte postale de Barcelone, avec tous les clichés que comporte le regard américain. C’est un peu comme représenter Paris en filmant le Louvres et la Tour Eiffel. Le film a d’ailleurs reçu près de 10% de subventions du gouvernement catalan. Mais il est toujours intéressant de voir évoluer Pénélope Cruz dans cette ville dans laquelle Almodovar l’a révélée.