Top 3 des raisons pour lesquelles il faut regarder la dernière saison de Daredevil

Top 3 des raisons pour lesquelles il faut regarder la dernière saison de Daredevil

Avec les dernières saisons d’Iron Fist, Luke Cage ou encore le piètre crossover des Defenders, on avait presque oublié le charme des séries adaptées de super-héros Marvel proposées sur Netflix. Pourtant, la magie opère à nouveau dans cette saison 3 des aventures de Daredevil, le justicier aveugle qui ne croit plus vraiment à un règlement pacifique de son conflit avec Wilson Fisk. Si vous n’êtes pas convaincus, voici trois bonnes raisons de se lancer dans le visionnage.

 

I / Un méchant passionnant, complexe et charismatique

C’est l’un des vilains les plus réussis, toutes séries et films de super-héros confondus. Wilson Fisk, magnifiquement incarné à l’écran par Vincent D’Onofrio, est de retour. Ce colosse intriguant est prêt à toutes les manipulations pour parvenir à ses objectifs. On parle d’un homme qui a toujours mille coups d’avance sur les autres. D’apparence très calme et réfléchi, il est aussi capable des pires accès de violence et de massacrer un homme de main quand bon lui chante. Il se montre aussi émouvant car souvent perclus de contradictions et empêtré dans un amour qui pourrait à terme causer sa perte.

 

II / Une histoire divertissante et intelligente

Sans trop révéler d’éléments de l’intrigue, on peut dire que celle-ci tient globalement la distance. Et ce n’est pas une mince affaire car la plupart des séries de super-héros ont tendance à s’essouffler en cours de route avant de se reprendre dans le final. Rien de tel ici car l’histoire, bien que calibrée pour laisser place à quelques cliffhangers convenus, nous permet de voir la mentalité des personnages évoluer en cours de route. Daredevil veut se venger de Wilson Fisk et le mettre hors d’état de nuire. Pour y parvenir, ses acolytes lui suggèrent d’utiliser des moyens judiciaires et de dénoncer ses méfaits dans la presse. Au bout d’un moment, le doute s’installe et notre héros ne semble plus vraiment croire en l’état de droit et en la démocratie pour lutter contre cet individu sans foi ni loi. Ce dilemme entre l’utilisation de la force légale et le recours à une action plus musclée permet clairement de meubler ce qui aurait très bien pu être un ventre mou au milieu de la saison.

 

III / Des scènes de combats fantastiques

C’est le point fort de la série depuis ses débuts et la suite des aventures ne déroge pas à la règle. L’action est redoutablement efficace et agréable à regarder. Le tournage ne s’appuie pas vraiment sur une inflation d’effet spéciaux mais sur des chorégraphies qui miment redoutablement la violence. Le ressenti est vraiment impressionnant. Ces séquences qui s’étalent parfois sur plusieurs minutes n’enlèvent rien à la crédibilité de l’ensemble. Au contraire, elles forgent le mythe en montrant la souffrance et l’engagement physique des protagonistes. Contrairement aux productions cinématographiques Marvel ou DC, les dialogues n’incluent pas des vannes convenues pour dédramatiser la situation. Le spectateur ressent la tension et voit que les personnages ne sont pas là pour rigoler.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *